Category Archives: Non classé

17Juin/21

Un voyage culinaire en Asie

Lors de mes nombreux séjours en Asie, j’ai pu découvrir la diversité de la cuisine asiatique. 

La nourriture asiatique est une des nourritures la plus populaire au monde. Mais la connaissez-vous réellement ? 

De la Chine, en passant par le Viêtnam, l’Indonésie, ou l’Inde…Laissez-moi vous faire découvrir une cuisine locale, authentique et bien différente que la nourriture asiatique que vous dégustez dans un restaurant asiatique en France !

Chacun des pays d’Asie a sa spécificité locale concernant la nourriture. 

La cuisine indonésienne 

La cuisine indonésienne par exemple, est très colorée, très variées et pleine de saveurs ! Elle est énormément basée sur les produits locaux. 

Le saviez-vous ? Il est impossible de trouver un plat qui ne contient pas au moins l’un de ces ingrédients : riz, noix de coco, banane, cacahuète et soja.

Le plat que j’ai préféré est sans aucun doute, le Rendang, un plat à base de bœuf mariné accompagné de son riz blanc !

Rendang - plat indonésien

 On trouve aussi du chiens, des chauves souris, du rats… 

plat chauve souris indonésiechauve souris indonésie

 

Une division entre le nord et le sud de la Chine

En Chine, j’ai pu apercevoir une différence flagrante entre le nord et sud du pays. On dit qu’en chine, on mange tout ce qui à quatre pattes sauf les tables, tout ce qui à deux pattes sauf les échelles et tout ce qui vol sauf les avions… c’est assez vrai 😉

Le nord de la Chine, dû à son climat plus froid et plus sec, privilégie la culture du blé. Contrairement au Nord, dans le Sud de la Chine, les habitants consomment uniquement du riz blanc ou des nouilles de riz. Ces aliments sont bien sûr, accompagnés de divers légumes et divers fruits. 

En Chine, les légumes sont davantage appréciés lorsqu’ils sont frais. Nous pouvons retrouver un grand nombre de marchés locaux et traditionnels vendant des produits frais. Il est très très rare de trouver de la nourriture surgelée ou en conserve ! 

Des habitudes alimentaires traditionnelles, mais qui peuvent choquer les étrangers. 

La chine est connu pour manger de nombreux plats composés d’animaux. Cela peut amener à choquer, voir dégoûter les étrangers et les touristes. On y retrouve du chien, divers insectes, des rats… Je peux comprendre le sentiment éprouvé de ces personnes-là. Néanmoins, chaque pays a une coutume différente. Il est fort probable qu’un Chinois voyageant en France soit hébété face à l’une de nos coutumes non ? C’est ce qu’on appelle de l’ethnocentrisme… c’est une question de tolérance. 

La cuisine vietnamienne 

Lors de mon voyage au Viêtnam et particulièrement au retour, j’ai remarqué que la cuisine vietnamienne est plutôt méconnue par rapport à d’autres cuisines asiatiques comme la cuisine chinoise ou japonaise. J’ai particulièrement apprécié la convivialité, l’esprit de partage autour des repas. 

Une chose surprenante (mais avec du recul ne l’est pas tant que ça) est que la cuisine vietnamienne privilégie le goût et non l’esthétique du plat. 

cuisine asiatique - repas vietnamien

Nous retrouvons un mélange d’herbes, d’épices, des méthodes de cuisson qui font toute la différence du peuple vietnamien. 

J’ai beaucoup apprécié la diversité gastronomique asiatique. En effet, j’ai trouvé les différences qu’on retrouves d’un pays à l’autre simplement fascinantes ! 

Découvrez d’autres anecdotes de mes divers voyages sur : https://conseils-de-voyages.com

21Mai/21

Souvenir du triangle d’or

En 15 ans de voyages, j’en ai beaucoup, il ne m’est pas facile de faire une sélection

Nous faisons quelques incursions en Birmanie, pas trop car il y a des troubles en ce moment. Nous commençons à apprécier cette végétation épaisse où les arbres sont parasités par toutes sortes de plantes qui augmentent encore le désordre sauvage. Contrairement à nos forêts entretenues, les arbres ici s’imbriquent les uns dans les autres. Des lianes moussues pendent dans un inextricable fouillis de végétation à l’infinie gamme des verts.

Nous allons dans des endroits vraiment reculés. Nous arrivons dans une tribu Akha dont certains membres arrivent juste des jungles birmanes et n’ont encore jamais vu de Blancs. Je n’ai pas trop de peine à approcher les enfants, mais Pinan nous recommande de ne pas nous asseoir trop près d’une vieille dame apeurée par notre présence. J’ai pu entrer en contact avec elle en passant par les enfants. Je me sers de diverses astuces pour me faire accepter, comme le zoom de mon appareil photo ou la lumière bleue de ma montre électronique, les enfants adorent ça. Là, j’ai sorti mon couteau suisse ; voyant les enfants fascinés, la vieille dame s’est petit à petit rapprochée. Je le lui ai mis en main, lui en ai expliqué l’usage, et c’était parti. Lorsque je mis le feu à un bout de papier grâce à la petite loupe et aux rayons du soleil, ce fut la gloire !

La marche est toujours difficile mais nous avons pris le rythme. Après une douzaine de jours, nous arrivons dans un village Meo, les habitants se révélèrent charmants mais le premier contact fut tendu. Nous gravissions la petite colline qui mène au village lorsqu’au sommet cinq types, l’air farouche, pointent leurs vieilles pétoires sur nous en aboyant dans leur dialecte. Pinan leur parle d’une voix calme et douce, il explique que nous venons en amis, que nous cherchons juste un toit pour la nuit. Nous ne comprenons rien à ce qui se dit et ne sommes pas rassurés. Finalement, ils se radoucissent, baissent les fusils et nous laissent passer en souriant. On se regarde le cœur battant, Pinan nous fait un clin d’œil. Ils nous offrent du thé et Pinan explique qu’il y a trois semaines, des gens venus de Bangkok, accompagnés d’un Blanc, ont emmené des filles contre paiement de trois cents dollars par tête -une fortune pour ces gens- assurant aux familles qu’elles auraient un travail comme employées de maison ou nounous à Bangkok. En fait, elles ont été envoyées dans des bordels ; les moins jolies ont travaillé comme esclaves dans des ateliers clandestins à coudre des vêtements de contrefaçon. Ils ont dit qu’ils reviendraient en prendre d’autres mais une des filles a réussi à s’échapper et à rentrer au village. Elle a expliqué ce qu’elle avait subi et les habitants -ces paysans pauvres et sans instruction- étaient furieux et les attendaient de pied ferme. Pour se faire pardonner de ce qu’ils ont considéré comme un manque d’hospitalité, une dame avec laquelle nous avions pas mal échangé m’offre un petit chapeau tissé à la main que l’enfant garde durant ses 3 premières années. Je l’ai toujours ! 

J’ai lu dans certains journaux que les familles vendaient leurs enfants dans des bordels de Bangkok. J’étais troublé. La réalité est bien sûr plus complexe. On donne aux parents de l’argent en leur promettant un futur stable pour leurs enfants et ceux-ci leur enverront une partie de leurs revenus. Pourquoi refuseraient-ils ? On parle aussi beaucoup dans ces journaux de pédophilie. Pour moi qui adore les enfants, c’est une abomination et ces malades doivent être traqués sans pitié. Toutefois, il faut savoir que les premiers consommateurs d’enfants en Asie sont les Asiatiques eux-mêmes qui pensent rajeunir par cette union. De plus il est toujours difficile de juger de l’âge d’un Asiatique, une fille de vingt ans peut facilement en paraître quinze voire moins, une aubaine pour des journalistes peu scrupuleux en mal de scoop. Mais je ne minimise pas le problème car il existe, je l’ai constaté à plusieurs reprises. Les « crocodiles », c’est ainsi que les enfants nomment les pédophiles blancs, existent bel et bien et viennent laisser libre cours au vice pour lequel ils seraient condamnés en Occident. Pinan m’expliquera qu’avec le nombre d’agences proposant des trekkings dans la jungle, une concurrence extrême s’est développée. Pour survivre, elles doivent se démarquer soit par des prix plus bas soit en apportant quelque chose de différent. Certains ont choisi les trekkings sexuels où le client passe, à chaque étape, une nuit avec une Méo, une Lisu, une Hmong

De retour à Chiang Maï, nous nous reposons, nous faisons masser, profitons des restaus et de la vie. Quelques semaines plus tard, Franck et moi nous séparons à Bangkok. Il rentre en France faute d’argent, ce fêtard invétéré a tout flambé ! Je continue vers le sud de la Thaïlande. 

Cette anecdote vous à plus ? Retrouvez-en plein d’autres dans ici : https://conseils-de-voyages.com

 

 

02Août/19

Survoler la Malaisie

Si vous allez en Malaisie, débrouillez-vous pour avoir un siège à côté du hublot, c’est le plus beau survol que j’ai pu faire : un livre de Yann Arthus Bertrand, mais en mieux !
Demandez d’abord poliment, sinon, intriguez sans états d’âmes, corrompez sans scrupule, intimidez sans pitié, ou encore, usez de violence (surtout avec les petits et les vieux)… Mais asseyez-vous à côté du hublot !
Alors que vous vous approchez de Kuala Lumpur, vous survolez de splendides montagnes couvertes de jungles dense que l’on imagine impénétrables ; parfois des mines y ont été creusées, on découvre alors d’énormes trous aux couleurs allant de l’ocre au rouge en passant par un dégradé de jaunes, correspondant aux différentes strates. Lorsque Kuala Lumpur se dessine, c’est une autre jungle qui apparaît ; autant je ne n’apprécie pas la ville, autant elle est magnifique vue du ciel ! Une forêt de building plus hauts les uns que les autres avec pour Everest les fameuses Petronas towers reliées entre-elles par une passerelle. C’est le moment où l’avion effectue son tour avant l’atterrissage, on survol encore des plantations de palmiers à huile, une mer turquoise parsemée d’îlots dont le sable blanc et planté de cocotiers.
Si vous allez en Malaisie : débrouillez-vous pour avoir un siège à côté d’un hublot !

Vous partez en voyage et vous ne savez pas quoi mettre dans votre sac ? 

 

 

 

24Juil/19
camping à fréjus

Séjour en Camping, les bonnes raisons d’opter pour ce mode d’hébergement

Les bonnes raisons d’opter pour un hébergement de vacances en camping sont nombreuses. Aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs se laissent séduire par ce type de logement de vacances. En effet, le camping présente de nombreux avantages. Séjourner au même endroit dans un camping-car, une caravane, une tente… cela permet de faire des rencontres, de se détendre et de se déconnecter complètement de la vie quotidienne. En 2019, le camping reste le mode de logement tendance le plus apprécié par les vacanciers. Loin des voyages à l’autre bout du monde qui nécessitent une grande préparation, le camping offre une solution plus économique et plus paisible à ceux qui souhaitent faire une pause sans trop bouger.

Vous n’avez jamais essayé le camping ? Voici quelques bonnes raisons d’opter pour ce type d’hébergement lors de vos prochaines vacances.

Un hébergement tout confort

Si auparavant, séjourner en camping était pour beaucoup synonyme de confort sommaire, aujourd’hui, le visage de ce type d’hébergement a beaucoup changé. Il tend vers le luxe et le confort au cœur d’une nature luxuriante. Fini le temps du camping en caravane ou dans une tente où le confort laisse à désirer ! Place aux hébergements confortables et au luxueux pour vos vacances ! En effet, la plupart des agences proposent un grand choix d’hébergements plus spacieux, plus luxueux et surtout plus confortables en camping.

Par exemple, si vous souhaitez profiter de votre séjour à Fréjus sous le signe du confort en pleine nature, vous pouvez opter pour un camping du côté de Fréjus ! Vous n’aurez que l’embarras du choix sur la toile. Si vous préférez les mobil-homes, vous pourrez séjourner dans une résidence 5 étoiles avec tous les équipements nécessaires. Sinon, vous pourrez également choisir un bungalow tout équipé et tout confort.

Un logement de vacances adapté aux petits

D’une manière générale, ce sont surtout les familles qui optent pour des vacances en camping. En effet, le camping figure parmi les types d’hébergement de vacances les plus adaptés aux enfants. Lorsqu’on part en vacances avec les petits, il est primordial de bien choisir l’hébergement afin d’assurer un agréable séjour pour toute la famille. Si vous vous trompez de choix d’hébergement, vos vacances risquent d’être gâchées. Alors, pour s’assurer de belles vacances réussies riches en activités, les parents optent pour un séjour en camping. Généralement, presque tous les campings en France proposent un grand choix d’animations pour les petits comme les grands. Toutefois, les enfants sont les principales cibles des campings.

Les petits ont besoin de se socialiser, d’expérimenter de nouvelles expériences et de nouvelles activités sensationnelles… afin de constituer de beaux souvenirs de vacances pour toute la famille. Si votre enfant est très timide, sachez que le séjour en camping pourra changer son caractère et son comportement pour de bon. Le camping est effectivement l’occasion propice pour les plus timides de se faire plein d’amis. Les campings proposent de plus en plus d’activités au choix pour que les petits puissent dépenser efficacement leur énergie et nouer de nouvelles amitiés. Voici quelques types d’activités et animations que vous puissiez trouver ou faire dans un camping : la magie, la peinture, le maquillage, la préparation de spectacles, la mini-discothèque, la chasse au trésor, les olympiades sportives, les tournois sportifs, etc.

09Avr/19

5 destinations de rêve en Asie

L‘Asie est un continent vaste qui regorge de destinations toutes aussi différentes que uniques. Vous pourrez y découvrir des paysages magnifiques et des lieux somptueux, que vous n’avez encore jamais vu (enfin pour l’instant..).

En effet, si vous souhaitez partir en voyage en Asie, vous avez le choix ! Entre les pays d’Asie centrale, d’Asie du Sud, … on se sent parfois un peu perdu, et faire un choix peut être moins facile que ce que vous pensez.
C’est pourquoi je vous ai sélectionné 5 pays d’Asie, aux paysages à couper le souffle: l’Indonésie, l’Inde, la Birmanie, le Cambodge et enfin le Népal.
Certains de ces pays sont moins connus que d’autres pour voyager ; vous allez être surpris de découvrir tout ce qui s’y cache… J’espère que vous allez apprécier cet article, et qu’il va vous aider dans votre recherche de destination parfaite pour votre voyage.

  1. Indonésie
  2. Inde
  3. Birmanie
  4. Cambodge
  5. Népal

 

Bonne lecture !

Indonésie : les îles de l’Asie du Sud-ouest

Destinations : Indonésie 

Avec plus de 13 000 îles, l’Indonésie est un territoire vaste qui propose des paysages divers : volcans, rizières, forêts, montagnes, … Il existe aussi de nombreux parcs nationaux comme celui de la Baie de Canderawasih.

 

Destinations : Indonésie

Lire Anecdote en Indonésie

 

Inde : des paysages variés de l’Asie du Sud

Destinations : Birmanie

Cascades, fleuves, montagnes, plantations de thé, … L’Inde est un pays plein de ressources ! Le pays est aussi connu pour ses constructions incroyables et majestueuses.

Destinations : Birmanie

Lire Anecdote en Inde

    

Birmanie : les pagodes de l’Asie du Sud-est

Destinations : Birmanie

La Birmanie est le pays le plus vaste d’Asie du Sud-est. Vous y trouverez la splendide pagode de Shwedagon ainsi que d’incroyables paysages et des sites naturels ou boudhistes.

Destinations : Birmanie

Lire Anecdote en Birmanie

 

Cambodge : le pays du sourire de l’Asie du Sud-est

Destinations : Cambodge

Phnom-Penh, la capitale du Cambodge, regorge de chauffeurs de tuk-tuk ! Vous pourrez aussi voir d’anciens temples et des paysages à couper le souffle, des parcs, des plages, et de la bonne nourriture.

Destinations : Cambodge

Lire Anecdote au Cambodge

 

Népal : des paysages himalayens de l’Asie du Sud

Serpent au Népal voyager en Asie

C’est la destination idéale pour les randonneurs ! Vous pourrez explorer les trésors de la chaîne himalayenne. On y voit aussi des lacs turquoises, et pleins de petits villages.

Destinations : Népal

Lire Anecdote au Népal

 

Pour voir plus de destinations en Asie, venez lire :

 

 

 

 

 

 

 

26Fév/19

Grèce : 10 plats typiques et traditionnels de la cuisine grecque.

La Grèce est une destination parfaite pour un voyage de rêve.

En effet, elle regorge de paysages tous aussi différents que magnifiques, avec des lieux à voir et à revoir. Ses îles sont paradisiaques et peu touristiques, et elles débordent de découvertes en tout genre.

Côté cuisine, « les tavernes » vous proposent des assiettes typiques de la cuisine grecque. Les prix sont peu élevés et on y mange très bien. En Grèce, vous trouverez peu ou pas de « tavernes » qui ne préparent pas leurs plats de façon artisanale avec des produits locaux. Les repas sont conviviaux, plusieurs plats sont disposés sur la table et chacun se sert dans son assiette. Si vous pensez à ce pays pour partir en vacances, il regorge de plats délicieux, qui vous emmèneront et vous feront voyager sur la côte méditerranéenne. L’ambiance y est authentique mais aussi traditionnelle.
Pour vous émoustiller les papilles et préparer vos sorties grecques, voici trois apéritifs, trois entrées et quatre plats traditionnels et typiques de la cuisine grecque à noter dans votre liste :

 

Bonne dégustation.

 

Les apéritifs : Des préparations fines et délicates pour bien commencer la soirée

Le Tzatziki (yaourt grec et concombre)

Accompagné d’olives et d’huile d’olives, le tzatziki est un mélange de yaourt grec et de concombres. Il se sert souvent en apéritif, avec du pain et une cuillère à disposition. Tartinez et dégustez. Cet apéritif est frais, léger et gouteux, parfait pour commencer votre soirée.

 

Tarama (œufs de cabillaud)

 

Le tarama est un mélange à base d’œufs de cabillaud. Vous pouvez aussi le manger accompagné de pain, d’olives et d’huile d’olives. La texture est mousseuse et fond en bouche, un délice. C’est un apéritif incontournable qui mérite d’être découvert, cuisiné avec des produits frais et locaux.

 

 

Caviar d’aubergines

 

Toujours dans le même esprit, vous pouvez déguster du caviar d’aubergine, un mélange étonnant. Avec du pain, des olives et de l’huile d’olives, cet apéritif vous fera voyager en Grèce. Votre repas doit toujours bien commencer, alors pensez à noter sur votre liste « caviar d’aubergines » pour vos futures sorties.

 

 

Les entrées : Des assiettes mer et terre mais aussi légères et raffinées.

Salade grecque olives fêta

La salade grecque olives fêta est un des plats les plus connus et les plus apprécié. Préparez-vous à déguster ce plat frais et pleins de saveurs. Cette entrée est personnalisable, vous pouvez y trouver des oignons, des concombres, des tomates, … Elle est servie accompagnée de salade et d’huile d’olives.

 

Salade grecque de pieuvre

 

Un incontournable et une spécialité de la Grèce. Pour réaliser cette entrée, on fait sécher les pieuvres sur une corde au soleil, pour qu’elle sèche. Ensuite, on peut nettoyer la pieuvre et la faire cuire. La salade de pieuvre est elle aussi servie avec de l’huile d’olive et des épices locaux.

 

 

Dolmadakia (feuilles de vignes et farce de riz)

Une de mes entrées favorites, les « dolmadakia », en français feuilles de vignes. Ces feuilles sont farcies au riz, avec des épices, et parfois avec de la viande de bœuf. En effet, lorsque vous coupez les « dolmadakia », vous êtes surpris et intrigués. Cependant, le goût est au rendez-vous, les saveurs méditerranéennes font surface ! Je vous conseille vivement.

 

Les plats : délicieusement gourmands mais adaptés pour tous les appétits

Youvarlakia (boulettes de viande farcies en sauce)

Place au « youvarlakia », les boulettes de viandes farcies en sauce. La farce est constituée de riz, de viande de bœuf, de légumes et d’épices. La sauce, quant à elle, est préparée à base du jus de cuisson des boulettes de viande farcies. Un vrai délice. Pensez à saucer avec du pain, il ne faudrait pas gâcher !

 

Moussaka (aubergines gratinées)

 

 

La « moussaka » est un plat à base d’aubergines gratinées. Il est donc cuit au four, avec du fromage, des épices, du jus de cuisson, … Cette préparation typique grecque fait ravage auprès des voyageurs. Il est équilibré et goûteux, alors n’hésitez pas à le découvrir.

 

 

 

Pasticcio (pâtes avec kefalograviera et bœuf)

 

Le « pasticcio » est un plat gratiné composé de pâtes avec du « kefalograviera » (fromage) et du bœuf. Il s’apparente aux lasagnes que vous connaissez bien. Cependant, le « pasticcio » est plus moelleux, fondant en bouche et beaucoup moins sec grâce à la béchamel très présente dans ce plat. C’est un plat parfait pour les plus gourmands d’entre vous.

 

 

Souvlakis (pita avec agneau et tzatziki)

 

Le « souvlakis » c’est le sandwich phare de Grèce. Vous avez déjà mangé un sandwich jambon beurre, et bien en Grèce c’est l’équivalent. Cependant, ce sandwich est plus généreux. En effet, on utilise du pain pita, et on y ajoute de l’agneau rôti, du « tzatziki », de la salade, des tomates, des oignons, des frites et de la fêta. Ce plat peut être servi en sandwich comme dans une assiette, où vous pouvez composer vous-même votre « souvlakis ».

 

 

En espérant que cet article sur les 10 plats typiques et traditionnels de la cuisine grecque vous aura fait saliver d’envies.
Si vous rêvez de partir destination la Grèce, alors notez bien ces incontournables qui vont feront voyager sur la côte méditerranée.

Je vous souhaite bon voyage et bonne dégustation pour la suite !

Pour plus de conseils voyages et d’idées de destinations : Lire mon livre.

 

Crédit : Google Image, Pinterest

17Mai/18

Nos amis les missionnaires !

Cambodge 1995

Comme dans tous les pays en difficultés, des missionnaires rôdent à la recherche de proies faciles. Une mosquée s’est ouverte il y a peu, tous ceux qui souhaitent écouter le prêche de l’imam reçoivent 1$ par jour de présence. La mosquée était pleine tous les jours d’élèves assidus. Après cinq mois, l’imam, pensant que ses ouailles étaient mûres pour pratiquer librement -et donc gratuitement- la vraie religion l’annonça en présentant la chose comme une superbe nouvelle. Le lendemain, la mosquée était vide.

Depuis un mois, la télé, la radio et de grandes affiches dans les villages annoncent la venue de Mike Evans, un télévangéliste venu des USA pour “guérir tous les handicapés du pays, du moins ceux qui croient en Dieu et en son fils Jésus Christ”. Le message fut reçu par un public de désespérés prêt à croire à ce Jésus Christ s’il tient ses promesses. Quarante mille personnes se réunirent dans le stade olympique, un nombre impressionnant d’aveugles, de paralytiques et d’amputés déferlèrent sur la ville.

Le premier jour tourna quasi à l’émeute car ses collaborateurs -suivant une technique bien rodée- réalisaient des miracles bidons (on met la main sur la tête d’une fillette, on prie, puis on hurle « gloire à Dieu, elle est guérie »). L’hystérie collective aidant, les rumeurs parcourent la foule mais rapidement ils réalisent la supercherie, alors la foule ne se tient plus et tente de grimper sur la scène. Comprenant ce qui risque de lui arriver, Mike Evans s’éclipse rapidement. Le jour suivant, il y eut beaucoup moins de monde et le spectacle du télévangéliste -accompagné d’une équipe américaine de tournage- a été annulé pour raison de sécurité. La colère des gens était à la mesure des espoirs déçus. Des jeunes se sont attaqués à la camionnette de « Global Network » et les militaires ont dû intervenir pour contenir l’atmosphère de lynchage. Il a raté son pari sur la crédulité et la souffrance des gens. On vit ces centaines de désespérés rentrer à pied dans leurs campagnes, parfois à plusieurs jours de marche. Certains avaient vendu leur vache, leur seul bien, dans l’espoir fou de guérir.

Un missionnaire américain qui enseigne dans une école biblique à Phnom Penh a déclaré « C’est l’Église bouddhique, elle ne veut pas d’une autre Église ici. Ils sont égoïstes. Vous comprenez, le temps est venu pour les Cambodgiens de grandir. Ce sont des enfants et la croyance en Jésus Christ peut les aider, la foi permet des choses incroyables ».

Ces religieux paternalistes sont une bande de hyènes !

Trouver le livre ?  conseils-de-voyage.com

 

25Nov/17

Sortie du livre “Zyke, l’aventure”

A tout ceux qui comme moi ont aimés les livres de l’aventurier Cizia Zykë dans les années 85, je vous conseils ce livre ; il est écrit par Poncet, le compagnon de route et « secrétaire » de Cizia Zykë ; pour tout ceux qui comme moi ont été fascinés par cet homme, son univers, ses valeurs, pour ceux qui ont été influencés par lui, dont la vie à peut-être prit un tournant différent grâce à lui… eh bien foncez, ce livre est fait pour vous ! Pourquoi ? Eh bien parce que vous le découvrirez en dehors de ses aventures « au repos », comment il cherche ses aventures, comment il vit ses rapports avec les autres, avec ses amis, ses enfants ! On en apprend beaucoup sur sa personnalité. Lui et les personnages du livre trotteront encore dans votre tête longtemps après l’avoir refermé !

“Zike, l’aventure” disponible sur taurnada.fr

“Et si c’était mieux là-bas ?” disponible sur www.conseils-de-voyages.com